Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aerotrash

Retour en soufflerie - nouveau moteur (suite 2)

15 Décembre 2011 , Rédigé par Guillaume Publié dans #Soufflerie

Aujourd'hui le facteur m'a apporté deux nouvelles hélices. Deux Graupner de 9x7, une bipale et une tripale... Manque de bol, la bipale est une hélice propulsive (tournant en sens contraire d'une tractive classique), mais ça ne devrait pas changer grand chose, et y avait pas le choix. La mauvaise surprise c'est la forme de la tripale, que j'avais choisi justement pour la similitude des pales, or forcément la forme est sensiblement différente:

http://g.rouby.free.fr/DOCS/Graupner_9x7SNL.jpg

http://g.rouby.free.fr/DOCS/Graupner_9x7SN_3b.jpg

Et oui, les bouts arrondis c'était pas prévu ! La photo sur la boîte montre pourtant des bouts carrés, font chier... la comparaison va être moins pertinente c'est sûr...

 

Bon, on se laisse pas abattre... pour commencer j'ai fait tourner l'APC 9x4.5E, bien connue, dans la soufflerie avec le nouveau moteur, histoire de voir si je retombe sur mes pieds.

Coefficient de traction:

http://g.rouby.free.fr/DOCS/Ct_9x4,5(2).jpg

Coefficient de puissance:

http://g.rouby.free.fr/DOCS/Cp_9x4,5(2).jpg

Efficience:

http://g.rouby.free.fr/DOCS/Eff_9x4,5(2).jpg

 

A 6800 tr/min, les nouvelles données (points jaunes) devraient correspondre aux losanges bleus...

Le Kv exact du moteur devrait être "ajusté" par la suite, mais dans l'ensemble ça correspond plutôt bien. L'efficience reste un point faible, très sensible aux erreurs de mesure.

Reste aussi la différence constatée d'avec les données de l'Université de l'Illinois, moins optimistes niveau puissance que les miennes, et avec une différence quand même assez notable aux faibles vitesses, avec cette "petite bosse" que l'on ne voit pas sur mes mesures entre J=0,1 et J=0,3.

Difficile de conclure sur cette différence, l'explication qui me paraît la plus plausible étant l'imprécision du tube de pitot à faible vitesse, mais à mon avis c'est pas la seule explication.

 

La mesure précise de la vitesse du flux d'air est vraiment le GROS morceau, bien plus que la poussée ou le couple (la puissance). La vitesse de rotation est très précise. Mais la vitesse de l'air c'est merdique, impossible (?) à calibrer et influencée par l'hélice elle-même.

 

 

Le test de la Graupner 9x7SNL (Super Nylon Links), la bipale, est vraiment décevant.

Comparaison avec les données de l'UIUC (mes données en bleu, à 5500 tr/min environ, celles de l'UIUC en vert, à 6000 tr/min):

Coefficient de traction:

http://g.rouby.free.fr/DOCS/Ct_9x7.jpg

Coefficient de puissance:

http://g.rouby.free.fr/DOCS/Cp_9x7.jpg

La puissance à l'arbre est largement plus faible que ce qu'elle devrait être, de même pour la poussée (ou traction). Mais c'est surtout la forme de la courbe du coefficient de traction qui est surprenante. J'avoue que ça me laisse assez perplèxe... Affaire à suivre...


 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article